/// 17 octobre 2015 ///

Doors of Berlin

MEA_DoorsBerlin

Sorti le mois dernier, le livre Doors of Berlin est consacré au graffiti berlinois par un prisme assez original, celui des portes d’immeubles. On a voulu en savoir un peu plus en questionnant l’auteur de cet ouvrage qui s’est mis en tête de photographier des centaines de portes tagguées.

 Interview de Benjamin Premier, auteur de Doors of Berlin

Le graffiti est très présent à Berlin. Pourquoi se concentrer sur les portes?
La première fois que j’ai mis les pieds à Berlin c’était en 2002 et je ne sais pas pourquoi mes yeux se sont portés sur les portes, complètement recouvertes, je trouvais ça intéressant car une porte pour moi ne représente pas seulement quelque chose qu’on ouvre ou qu’on ferme pour entrer ou sortir. Les portes on galère devant à attendre des potes, à ne rien attendre des fois mais on aime chiller sur leurs marches, en rentrant de soirée, ce genre de choses. Alors forcément quand tu passes du temps dans la rue, devant les portes, tu écris dessus, que tu sois un tagueur ou non, y’a toujours des conneries écrites sur une porte, c’est un vrai livre d’or du quartier, c’est ça que j’ai trouvé intéressant. Quand après de multiples voyages à Berlin j’ai décidé de m’y installer en 2010, je me suis mis à vouloir archiver le plus de portes possible, j’hallucinais totalement sur le fait que les portes ne soient quasiment jamais effacées.Tu pouvais trouver un tag RUZD79 (RIP) à côté d’un CLIFF261 et d’un SGS, un véritable témoignage historique à mes yeux. Et puis il y a le côté architectural de la porte, le petites marches, la vitre du haut, les moulures etc…c’est quelques chose de beau et d’imposant.

Il y a relativement peu de tags sur les portes de Paris. Quels sont selon toi les facteurs qui font qu’à Berlin les portes sont une cible particulière?

Le fait que les portes ne soient pas la priorité du buff. Tu sais qu’en taguant une porte ça va rester plus longtemps que le mur d’à côté. Bon maintenant ca commence a changer un peu de ce que j’ai pu voir lors de mon dernier séjour.

Il y a déjà eu des ouvrages sur les portes tagguées de New York. Qu’est qui différencie celles de Berlin?

Ouais j’ai vu ça mais je n’ai jamais mis les pieds à New York, alors tout ce que je peux te dire de ce que je vois via internet ou ce que mes amis me racontent, c’est que New York est systématiquement nettoyée, ça change très vite, ce qui différencie Berlin de New York, c’est d’une la longévité des tags sur une porte, j’ai des photos de portes dans le livre avec des tags et des pièces qui doivent avoir plus de 10 ans. Et de deux l’architecture des portes est totalement différente, mais c’est général à l’architecture Européenne et Nord-américaine. Et puis surtout Berlin est un passage quasi obligé pour les différents writers d’Europe, voir du monde, tu retrouves tout le monde sur les portes, les murs ou les trains, il y a une véritable scène underground qui attire beaucoup de monde, et encore une fois je ne connais pas New York donc la comparaison est difficile pour moi. Un livre sur les portes des USA me parlera forcément moins car je ne connais pas les acteurs de la scène New Yorkaise hormis les têtes d’affiches que tu trouves sur le net.

Des projets à venir? Penses-tu qu’il y a une autre ville qui puisse servir de suite à Doors of Berlin? Doors of Marseille? Doors of Barcelona?

Oui totalement on travaille sur le sujet en ce moment ! Y’a des villes comme Bruxelles ou Marseille où je ressens la même atmosphère qu’à Berlin au niveau des portes.
On bosse aussi sur un fanzine qui s’appelle Bohemians avec le premier numéro qui devrait sortir dans pas trop longtemps et pas mal d’autres projets mais ça prend toujours beaucoup de temps, on a mis presque deux ans pour ce livre car on voulait faire un bel objet et surtout un livre intéressant avec des témoignages etc…

/// La page Facebook des Editions Premier ///

/// Acheter le livre en ligne ///

Le livre est également disponible dans la boutique Artazart, 83 quai de Valmy, Paris 10.


PartagerShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on Pinterest