/// 25 mars 2014 ///

Malarky

MEA_Malarky

Ce gars-là est une explosion de couleurs! Malarky fait la navette entre sa ville natale, Londres, et Barcelone et ramène dans se valises le soleil de la Catalogne.

On pourrait décrire son travail en disant que Malarky peint tout simplement des monstres gais : des loups-garous, des chauves-souris, des cyclopes. A grand coup d’aplats de couleurs flashy et dans un style faussement naïf,  cet épicurien peint sans prise de tête, juste pour le plaisir de rajouter de la couleur à la rue.

En parcourant son site, on peut voir qu’il affectionne les supports métalliques comme les devantures de boutiques de l’East End ou les camions du marché de la Boqueria.

Et puis comme il toujours plus agréable de peindre avec des potes, il peint parfois en compagnie de l’anglais GoldPeg ou de l’espagnol Pez.

Pour la petite histoire, « Malarky » signifie « Foutaises » en argot londonien.

/// Son site ///

/// Sa page Facebook ///


PartagerShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on Pinterest