/// 26 mars 2014 ///

Jeroen Erosie

MEA_Erosie

Actuellement exposé à la galerie Celal, le travail d’Erosie a quelque chose d’hypnotique. Mais avant de parler de son oeuvre, parlons d’abord de l’artiste!

Jeroen Erosie est Néerlandais, il vit à Amsterdam et il est tombé dans le graffiti au début des années 90.  Ce passionné de vélos s’est d’abord fait connaitre grâce a ses peintures de bicyclettes cheuloues, à la géométrie improbable et aux roues parfois énormes, parfois ultra-fines. Mais depuis, il est passé par plusieurs phases et il continue d’explorer toutes les voies qui s’offrent à lui : illustration, graffiti, publicité, peinture…

Aujourd’hui, Erosie se concentre sur ce que l’on pourrait considérer comme de l’abstrait qui swingue! Sur ses toiles, les couches successives se repassent, se découpent et s’enchaînent. Les aplats de couleurs s’entrechoquent avec des traces de bombes. On ne sait plus quelle partie est au dessus de l’autre et on se laisse emporter par l’histoire des mouvements dont résultent ces formes.

/// Son site ///

/// Son FlickR ///

Une autre lubie d’Erosie est la quête du cercle parfait, et c’est plutôt amusant d’en voir un exécuté à la bombe de peinture.


PartagerShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on Pinterest